By using this site, you agree to its use of cookies as provided in our policy.

The Fire of the Bazar de la Charité - Paris, France
Posted by: Groundspeak Premium Member Chickilim
N 48° 51.940 E 002° 18.360
31U E 449102 N 5412755
Quick Description: [E] The fire at the Charity Bazaar took place in Paris in the 8th arrondissement May 4, 1897. [F] L'incendie du Bazar de la Charité à eu lieu à Paris dans le 8ème arrondissement le 4 mai 1897.
Location: Île-de-France, France
Date Posted: 4/4/2015 7:14:17 PM
Waymark Code: WMNMKE
Published By: Groundspeak Premium Member saopaulo1
Views: 6

Long Description:
[E] The Bazar de la Charité was an annual charity event organized by the French Catholic aristocracy in Paris from 1885 onwards. It is best known for the fire at the 1897 bazaar that claimed 126 lives, many of them aristocratic women, the most eminent of whom was Her Royal Highness the Duchess of Alençon, née Sophie Charlotte of Bavaria, sister of the famous Empress Sisi.

The Bazar de la Charité was held annually in a variety of locations, by a consortium of charitable organizations that joined to share renting fees, reducing costs and grouping potential buyers.

In 1897 the Bazar was held in a large wooden shed, 80 by 13 metres, at Rue Jean-Goujon 17, in the 8th arrondissement of Paris. Within this shed a fantasy medieval street was built with wood, cardboard, cloth and papier-mache. Exits were not properly marked. These incidences would contribute considerably to the disaster. A novel attraction at this Bazar was a room where the new spectacle of the time could be admired, moving images projected by the Lumière brothers' technology.

On the afternoon of 4 May, the second of the planned four days of the bazaar, the projectionist's equipment (using a system of ether and oxygen rather than electricity) caught fire. The resulting blaze, and the panic of the crowd, claimed the lives of 126 people, mostly aristocratic women. Over 200 people were additionally injured from the fire. The disaster was reported nationally and internationally.

Some of the visitors fleeing through the courtyard were saved by the cook and manageress of the Hôtel du Palais, M. Gauméry and Mme Roche-Sautier (respectively), who helped them escape the fire through the kitchen windows to the adjoining building. The identification of charred remains by the use of dental records was a landmark in the early history of forensic dentistry.

An expiatory chapel, Notre-Dame de Consolation, was built on the location of the Bazar. This chapel is dedicated to victims of fire and serves the Italian Catholic community in Paris.

[F] Le Bazar de la Charité est, à l'origine, un consortium de plusieurs œuvres de bienfaisance, qui louent un local ou un espace d'exposition en commun, afin de réduire leurs dépenses et de permettre de grouper acheteurs et invités. Installé, de 1885 à 1887, rue du Faubourg-Saint-Honoré, en 1889 place Vendôme et, en 1888 et de 1890 à 1896, rue La Boétie, il est transféré en 1897, année du drame, au no 15 et 17 de la rue Jean-Goujon (8e arrondissement), sur un terrain mis gracieusement à disposition par le banquier Michel Heine.

Les ventes sont organisées pour avoir lieu les 3, 4, 5 et 6 mai 1897.
La première journée, le lundi 3 mai, sera honorée par la présence de Mlle de Flores, fille de l'ambassadeur d'Espagne.
La vente du 4 mai sera, quant à elle, honorée de la présence de Sophie-Charlotte, duchesse d'Alençon. Belle-sœur de l'empereur d'Autriche, François-Joseph Ier et plus jeune sœur de la célèbre Sissi et de l'ex-reine des Deux-Siciles, ayant épousé un petit-fils du roi des Français, Louis-Philippe Ier, la princesse, qui vient de fêter ses cinquante ans, est apparentée à tout le gotha européen.

Les comptoirs sont tenus par des dames appartenant à la plus haute aristocratie française.
Le Bazar est béni par le nonce apostolique Mgr Eugenio Clari à 15 heures : celui-ci vient, fait un tour rapide, et s'en va sans que la foule qui se presse là s'en rende bien compte.

Vers 16 heures, la duchesse d'Alençon, qui préside le stand des noviciats dominicains situé à une extrémité de la galerie, murmure à l'une de ses voisines, Mme Belin : « J'étouffe… » Mme Belin répond : « Si un incendie éclatait, ce serait terrible ! "

Vers 16 h 30 survient l'accident fatal : la lampe de projection du cinématographe a épuisé sa réserve d'éther et il faut à nouveau la remplir. Monsieur Bellac, le projectionniste, demande à son assistant Grégoire Bagrachow d'allumer une allumette, mais l’appareil est mal isolé, et les vapeurs d'éther s’enflamment.

Quelques instants après, alors que les organisateurs – parmi lesquels figurent le duc d'Alençon – ont été informés de l'accident et commencent déjà à faire évacuer, dans le calme, les centaines de personnes présentes dans le hangar, un rideau prend feu, enflamme les boiseries, puis se propage au velum goudronné qui sert de plafond au Bazar. Un témoin dira : « Comme une véritable traînée de poudre dans un rugissement affolant, le feu embrasait le décor, courait le long des boiseries, dévorant sur son passage ce fouillis gracieux et fragile de tentures, de rubans et de dentelles. »
Au grondement de l'incendie répondent les cris de panique des 1 200 invités qui tentent de s'enfuir en perdant leur sang-froid. Certaines personnes tombent et ne peuvent se relever, piétinées par la foule tâchant désespérément d'échapper aux flammes.

La duchesse d'Alençon dit à la jeune comtesse Mathilde d'Andlau : « Partez vite. Ne vous occupez pas de moi. Je partirai la dernière. »
À l'extérieur, les pompiers arrivent sur les lieux cependant que des grappes humaines surgissent du bazar, transformé en brasier. Quelques-uns des visiteurs tentent de se sauver par la cour intérieure : ils seront sauvés grâce à l’intervention des cuisiniers de l’hôtel du Palais, MM. Gomery et Édouard Vaudier, qui descellent trois barreaux des fenêtres des cuisines pour les aider à s’extirper de la fournaise. L'hôtel du Palais était la possession de la famille Roche-Sautier10.

Un quart d’heure à peine après le début de l’incendie, tout est consumé : le hangar n’offre plus l’aspect que d’un amoncellement de poutres de bois calcinées, mêlées de cadavres atrocement mutilés et carbonisés.
Type of Structure: Private Building

Fire Date: 5/4/1897

Structure status: Plaque

Cause of Fire:
A projectionist's equipment (using a system of ether and oxygen rather than electricity).


Documentation of the fire: [Web Link]

Other: Not listed

Construction Date: Not listed

Visit Instructions:
Give a narrative of your experience. Did you learn anything after reading about the fire in the waymark? Photos are always welcome too. Please no virtual visits.
Search for...
Geocaching.com Google Map
Google Maps
MapQuest
Bing Maps
Trails.com Maps
Nearest Waymarks
Nearest Famous Fires
Nearest Geocaches
Nearest Benchmarks
Nearest Hotels
Create a scavenger hunt using this waymark as the center point
Recent Visits/Logs:
Date Logged Log User Rating  
sara et gege visited The Fire of the Bazar de la Charité - Paris, France 4/8/2015 sara et gege visited it
Infra-Blue visited The Fire of the Bazar de la Charité - Paris, France 4/7/2015 Infra-Blue visited it
Chickilim visited The Fire of the Bazar de la Charité - Paris, France 4/6/2015 Chickilim visited it

View all visits/logs